dimanche 20 mai 2012

Chronique : Captive (Carrie Jones)


Titre VO : Need
Titre VF : Captive
Auteure : Carrie Jones
Poche, la City, 7euro 80, 377 pages
Sortie française :  Mars 2012 (en poche)









Synopsis :

Avec ses nouveaux amis, Zara croyait avoir gagné la bataille contre les lutins malfaisants. Mais la trêve est de courte durée : d'autres créatures envahissent la région et ses froides forêts et les malheurs pleuvent sur la population. Toujours aussi phobique et angoissée, Zara a désormais appris à faire confiance, notamment à Nick, le beau ténébreux devenu son petit ami et qui a le pouvoir de se transformer en loup-garou. Avec les autres métamorphes, ils vont devoir unir leurs forces pour empêcher le carnage qui se prépare. Au péril de leur vie, ils luttent contre les forces du mal. Dans leur combat, ils vont croiser une étrange walkyrie qui rôde tel un présage de mort... Et Zara devra se décider : accordera-t-elle sa confiance à cet étrange garçon blond qui la suit partout et dont le destin semble si étroitement lié au sien ?

Mon avis : * C'est le second tome d'une série*

Ceci est un roman  jeunesse et fantastique pur !
Le thème est peu vu, celui des lutins, d'ailleurs, pour moi c'est l'unique série dessus, pratiquement... J'aime énormément l'histoire, je dois l'avouer, mais pour moi, mon adoration est un peu freiné par l'écriture de l'auteur...
Explications : Carrie Jones à une écriture des plus simples, faite surtout de dialogues, le récit perd un peu de la puissance qu'il aurait pu avoir, et de mes descriptions chéries, mais ça reste tout de même une bonne histoire !
Bon, j'ai des petites choses à noter tout de même... L'écriture et les actions sont parfois confuses, on passe du coq à l'âne, durant une phrase j’étais dans le forêt, celle d'après à l'autre bout de la ville, sans savoir pourquoi, ni comment. On se perds quelque fois, et l'Horreur absolue : les fautes... de mises en page, et quelques d'orthographes... c'est assez affreux des fois... je suis même tombée sur deux qui m'ont choquée.. Mais bon, on passe.

 Question personnages... J'avais bien aimé Nick dans le premier, là... il me déçoit un peu, presque il m'énerverait, un tout petit peu... Dev' m'a agacé aussi à certains moments... Zara est la même... Issie aussi d'ailleurs. Les personnages ont quelque chose d’inhabituels, inattendue, bizarre même, mais c'est le style de Carrie.
  Par contre, j'adore Astley, je ne sais pas pourquoi, c'est un lutin ... un roi... mais bon, c'est comme ça, je l'aime officiellement bien.

Question histoire... Donc, j'ai trouvé que les actions s'enchainaient bien trop vites, des fois ça nous donne une impression de brouillon, ça peut déranger aussi. Et donner du mal à la compréhension.. Moi, j'ai avalé ce roman, il est rapide et facile à lire, malgré toutes les petites piques que j’ai pu trouver... il y a des points forts.
L'histoire est très bonne, on va d'actions en actions, et ce roman là, est plus sombre que le deuxième, et à mon gout bien meilleur. Les dangers sont bien plus imminents et forts, les métaphores et les humains ne sont pas aux bouts de leurs peines, les lutins ont plus d'un tour dans leurs sacs...

On apprend aussi dans se roman, à voir les lutins sous un autre jour, enfin certain, on les divise en deux, les presque gentils, et les autres... les affreux, affreux lutins. J'ai beaucoup aimé les lutins, (surtout Astley) car ils nous donnent différentes versions du monde, à travers le fantastique, mais qu'on peu retrouver dans le monde réel. 
  Les métaphores m'ont un peu déçus ( à défaut des lutins) mais ... je n'ai pas fini !
Malgré aussi, certaines actions, ou déroulement, qui même pour le genre fantastique que c'était, le contexte, paraissait un peu gros...

J'ai été surprise. Je m'attendais à aimer ce second tome comme le premier. L'aimer surtout pour les fantastique lutins, et l'originalité, mais rien de plus. Pourtant, vers le dernier quart du roman, les actions qui s'y enchainent deviennent... plus intéressantes. Vraiment. Les nécessités de chacun s'allient à l'autre, et ça pour sauver chacun de son côté quelque chose de défini. Si la situation parait en pause, elle ne l'ai aucunement. Le roman ne fini pas vraiment, il annonce une suite à haut risques.
  Nos sentiments se partagent aussi... et on se prend entre deux personnages... chose que je n'aurais pas cru pour ce roman !

  Ce livre est aussi bourré d'humour, ce qui rehausse les vilains lutins.L'humour que l’auteur transmet à ses personnage, mais aussi les début de chapitre, les petites anecdotes sur les lutins vous accompagne tout au long du livre, c'est vraiment plaisant. 
 Autre chose qui m'a vraiment plus, et qui a élevé mon avis, la mythologie, les légendes, qui sont plus que présentent dans ce tome ci, et qui mêlent les mythes à la réalité, des mythes nordique impossibles, qui pourtant entrent en scène là dedans. On prévoit une jolie petite suite donc, car avec ce qu'on peut deviner de ses fameux mythes, la suite promet de belles choses...



Petites Citations :

'' Vous avez essayé de la kidnapper pour que sa mère vienne vous voir. comme si cela ne suffisait pas, vous avez essayé de transformer sa mère en lutin. ne le prenez pas mal mais vous n'êtes pas le père de l'année ! En plus vous avez disparut de la seine pendant combien de temps déjà ? seize ans ? C'est lamentable. Vraiment. "

" J'ai la maturité émotionnelle d'un enfant de deux ans. "

"Lorsqu'on dit à quelqu'un qu'on l'aime, on se sent un peu comme une glace au chocolat, douce, tendre, sirupeuse, savoureuse."




Petites informations :

- C'est une série de 5 tomes au total, dont le quatrième vient de sortir, et le troisième en poche, sort le 1er juin.
- L'auteur à aussi publié un autre livre aux édition la City : tourments.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire