dimanche 24 juin 2012

Chronique : Abandon (Meg Cabot)




Titre VO : Abandon
Titre VF : Abandon
Auteure : Meg Cabot
Grand format- Black Moon, 350 pages, 16 euros
Sortie française : 2011









Synopsis :

Pierce, 17 ans, n'est pas morte.
Ou plutôt elle n'est plus morte. Elle est revenue d'un séjour dans l'Au-delà, où elle n'a pas rencontré de lumière blanche, mais un jeune homme, John, à peine plus âgé qu'elle. Un jeune homme qui lui a proposé de partager l'éternité à ses côtés. Pierce a refusé. Elle lui a échappé. Mais pour combien de temps ?




Mon avis :

Au premier abord, et connaissant Meg Cabot, on peut s'attendre à quelque chose pas d'enfantin non... de vraiment, vraiment jeunesse, et non ''jeune adulte'' dirons nous. Il est aussi vrai que L'écriture de Meg cabot n'est pas commune, c'est une plume particulière, qui peut, ne pas plaire, forcément. 

La principale chose qui peut vraiment être dérangeante, dans ce roman est la façon dont l'histoire nous ai compté . L'histoire s'embrouille, et s'entremêlant le passé et le futur, à des moments il est difficiles de faire la différence entre les deux, et on peut se perdre, s'y on n'est pas accroché... ça peut être déstabilisant, en effet l'histoire se passe en gros sur trois jours, en gros, mais avec tout les retours en arrière, on a l'impression d'y avoir passé des mois, alors qu'en fait, on fait plusieurs retour en arrière dans le récit, dans les souvenirs de l’héroïne; Pierce. Ces souvenirs qui expliquent telle ou telle chose, et qui reconstituent le pourquoi Pierce en est arrivé là où elle est, dans sa situation, sur cette île là. 

Dans le présent de l'histoire, c'est en quelque sorte les conséquences de toutes les épreuves déjà passé de la vie de Pierce. Cette mise en scène peut gêner, mais elle peux tout à fait être suivi facilement. 

Hormis cela... On parle ici de l'enfer, de la mort, que devenons-nous après la mort? Et aussi un peu de mythologie, avec Hadès, Perséphone, les furies, et d'histoire, avec Marie-Antoine... De ce côté c'est enrichi, bien que restant une fiction, le roman se base sur des faits réels, ou des mythes présents dans nos livres actuels. La petite explication de Meg à la fin clarifient certaine choses, aussi. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure à façonné les enfers, c'est peu commun, parce qu'ils n'y a pas qu'un enfers, il y en à peu près... de partout. Et il y a un gardien pour chaque... 

  Parlons un peu de John Hayden, le sombre personnage de l'histoire... Son apparence m'a attiré, tout de noir, aux grand yeux gris, mais John est spécial dans le genre... Je ne dirais pas qu'il a une double personnalité non... mais on pourrait le croire, il change d'humeur et d'avis assez rapidement... et il est difficile à comprendre, et en même temps, on peux trouver ce qui fait qu'il est comme ça, ce qui l'explique. John est un peu quelqu'un de torturé... 

 Pierce est originale, quant à elle. Ni fleur bleu, ni rebelle, ni quelque chose entre les deux... elle est spéciale
Tout au long de l'histoire on peut sentir que c'est du Meg Cabot. L'histoire, hautement intéressante par de nombreux côtés, (la mythologie, l'Histoire, l'histoire d'amour, le mystère, une mini-enquête aussi, pourrons-nous dire). Le roman est bien écrit, avec une écriture fluide qui nous fait partager tout les sentiments de Pierce, l’histoire peut-être quand on regarde, sombre, avec ce petit quelque chose d'angoissant, de mystérieux, ceci est atténué par la légèreté, parfait l'humour et l’ironie, que Meg Cabot à donné à son texte, là encore, il faut être habitué ou aimer, sinon, vous risquez de trouvez ça inintéressant, et pourtant, cette histoire regorge de mystère, surtout en prenant compte que ce premier tome n'est qu'un début. 

La suite, je ne sais absolument pas ce qu'elle me réserve, mais j'aimerai vraiment bien découvrir, parce que je sèche... 

Le concept que Pierce est échappé à la mort de cette façon, au début est assez étrange ( mais nombre de choses s'expliquent en cour de route et à la fin) Abandon est une sorte de Puzzle qu'il faut reconstituer,  nous aux fils des pages, d'en assembler les morceaux, et comprendre, la trame, les intentions, les mystères, et faire le rapprochement entre certaine chose. L'histoire d'amour au début est mal discernable, au début ça parait évident, mais comme personne ne semble nous le confirmé, on se demande si c'est vrai.. et après, on se dit qu'on avait raison. 

La fin m'a beaucoup plus, parce qu'il y a des choses auxquels je ne m'attendais pas du tout ! Par contre j'aurais aimé un John... moins bipolaire, dirons-nous. 

J'ai beaucoup aimé comme L'auteure à utilisé le collier de Pierce, et ainsi l'histoire de John (avec la nuit du cercueil, aussi), et par conséquent, relié le mythe d'Hadés, et son épouse, eux même, puis par la suite, la reine de France. Ce collier merveilleux, qui fait plus d'un envieux, qui traine un lourd passé et qui est censé protéger son porteur (ça c'est moins sûr, c'est plus une alarme visuelle). J'ai adoré quand on nous montre les cinq fleuves contenus dans le diamants, les cinq fleuves de l'enfer... ( petit mystère autour de ses fleuves!)

Abandon était pour moi une réussite, le début d'une histoire, parce qu'on nous introduit beaucoup de chose, et donc j'attends le second tome, qui j'espère me ravira encore plus que le premier !



Petites informations :

Vous pouvez lire un extrait d'Abandon ici
Abandon est le premier tome d'une trilogie, le second tome, Underworld, est sorti le mois dernier en VO, la couverture :

 Quelque mots sur l'auteure :

Meg Cabot, de son vrai nom Meggin Patricia Cabot, née à Bloomington le 1er février 1967, est une écrivaine américaine, auteur de romans pour adolescents et pour adultes. Elle est notamment connue pour avoir écrit la série Journal d'une princesse publié en france en 2000, qui rencontre un succès dans de nombreux pays. Sous le pseudonyme de Patricia Cabot, elle a écrit plusieurs romans d'amour historiques.

2 commentaires:

  1. C'est peut-être parce que je suis passée de la VF à la VO mais j'ai trouvé Abandon vachement moins enfantin que les autres livres de Meg Cabot (Avalon High ou Mediator, surtout ce second)

    Un puzzle, c'est bien dit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un puzzle ... c'est l'impression qui m'est venu quand je remettais l'histoire en place ^^, mais oui, c'est bien moins enfantin qu'Avalon High ou missing par exemple (les seuls que j'ai lu, mais j'avais bien aimé)Bon, ça reste du Meg Cabot, mais ce n'est pas comme ces autres romans.

      Supprimer