jeudi 19 juillet 2012

Chronique : Revived (Cat Patrick)

Titre VO : Revived
Titre VF : Revived, la sixième vie de Daisy A.
Auteure : Cat Patrick
Grand format-La martinière J. fiction- 14euros90- 327 pages
Sortie française : mai 2012








Synopsis :

 A quatre ans, Daisy est morte dans un accident de bus. Quelques minutes plus tard, elle a été ramenée à la vie.

A seize ans, malgré le blog qu'elle anime, sa passion pour le rock et la déco, Daisy n'est pas une adolescente comme les autres. Sujet d'expérience dans un programme de recherche scientifique ultrasecret nommé Revivre, elle change de domicile - et d'identité - chaque fois qu'elle meurt... et ressuscite. Son dernier retour à la vie la conduit dans la petite ville d'Omaha. Elle y fait la connaissance d'Audrey et de son frère Matt et découvre pour la première fois l'amitié, l'amour et le prix de la vie.


Une histoire d'amour et d'émotion qui se transforme en un thriller futuriste.


Mon avis :

 Depuis que j'avais vu Forgotten en rayon, j'avais voulu lire du Cat Patrick... et encore une fois, pourquoi ne l'ai-je pas fait ? Si là, je n'ai pas encore Forgottent, Revived... était une réelle découverte pour moi !

Ce livre... m'a tout simplement retournée. Bouleversée. Je ne sais pas, ça ne m'étais pas arrivé depuis longtemps, j'y pense encore, c'est un livre facile à lire, je l'ai dévoré en une journée, il est rapide, simple, rien de particulier, mais il y a quelque chose dans l’histoire, derrière les mots si banaux, derrière tout ça, qui me fera garder un souvenirs indéniable de Revived.

Ce livre est dérangeant, dans le bon sens du terme. Il va mettre un doigt sur quelque chose de pointilleux, et remettre en question des choses qui paraissent irrévocablement droite, et comme ça. Mais non, il nous fait nous poser des questions, sur la vie, sur nous, sur les choses, concrètement, sur ce qui est bon, mais sur le bon qui recèle une part de mal, rien n'est ni tout blanc ni tout noir, il existera toujours des nuances de gris, plus ou moins variantes.

L'écriture de Cat Patrick est tout ce qu'il y a de plus simple, je le répète, elle est fluide, elle file tranquillement le long des pages, tant, qu'on ne les voit pas passer, et en même temps on est happé. Impossible de lâcher ce livre, chaque fin de chapitre en appelle au prochain, au début on pourrait croire qu'il n'y a rien de bien intéressant, une histoire d’adolescente ordinaire, qui déménage, schéma normal. Mais il y a un hic, le sérum, Mason et Cassie.

Je n'avais même pas lu le résumé quand j'ai attaqué le livre, du coup, perdue, j’ai dû aller lire la quatrième de couverture, et j'attendais ce thriller, je me doutais qu'il y devait bien y avoir quelque chose qui me conduirait à ce thriller, mais non, pas au début. J'ai attendu, mai une petite routine s'est installée. Mais il y avait toujours cette angoisse. Finalement, c'est autre chose qui est venue avant, quelque chose de terrible, qui est sans doute le pilon le plus tragique du livre, mais la plus grande ligne, et cette ligne, je dois dire qu'elle a pris mon cœur et l'a fait balotter, et il s'est cogné, très fort. Il s'est prit un sacré coup.

L’histoire du sérum est toute l’histoire du livre, ce sur quoi il repose. Et c'est plutôt intéressant. Un sérum qui vous fait revivre, pour peu que vous soyez mort en bonne santé, noyade, réaction allergique, chute, accident de voiture...Il ne s'applique pas aux maladies, comme les cancers et autres. En une injection du Revive, vous vivez, de nouveau, vous ressuscitez. Le plus grand boum du monde, les gens s'arracheraient ce produit, dans un vrai Chaos. C'est pour ça que très peu de personnes en bénifient dans un programme secret, qui vise à suivre des enfants, des enfants morts dans un bus, alors qu'ils étaient jeunes, tous ranimés à l'aide du précieux sérum, hors de prix, et tous sous protection, benificiant du Revive s'il viennent à mourir, encore.

C'est le cas de Daisy, morte cinq fois. Invraisemblable, mais réel. Et à chaque fois, elle doit déménager.. Cette fois, elle s'attache plus, et plus on en apprend sur le Revive, plus Daisy nous semble prendre ses marques et vivre sa petite vie d’adolescente, mais les choses ne pouvaient pas rester parfaites, plus on avance, et plus on approfondi le problème Revived... tout les gens que le sérum à sauver.. mais tous ce qu'il n'a pas pu ? Pourquoi certain en pourrait pas être sauvé ? Il s'agit là de voir le noir et le blanc, qui entoure tout ce roman.

Mais Daisy va si bien, tout semble être presque parfait, l'auteure nous fait vivre une petite vie paisible, et quand Daisy est ouverte, heureuse, que tout va bien, là, il y a quelque chose d'énorme qui tombe, le gros fils. ça fait vraiment mal. La situation devient affreuse, cruelle même. Et c'est terrible d'assister à ça, impuissant, cette impuissance qui va jusqu'à courir dans nos veines, nous faire frissonner, on aimerais tellement pouvoir faire quelque chose. Mais nous sommes de simple spectateur, frustré et infiniment triste qu'on détruit au fil du récit, quand les choses se compliquent quand la corde devient ficelle, que la ficelle devient fil et fini par devenir cheveu, un cheveu fragile, susceptible de casser à tout moment.
 Cat Patrick réussi à presque nous faire pleurer, j'étais à deux doigts de verser une larme... mais je me suis retenue, bien que j'avais la gorge qui me faisait affresement mal, et rien que d'y penser...


Petite question personnage tant que j'y pense : Daisy est quelqu'un qu'on aime tout de suite, comme Matt et Audrey, ils nous ressemble, ce sont vraiment des personnages qu'on aime à suivre. Mason et Cassie, principalement, sont ... plus dérangeants, comme entouré d'un voile opaque.

L'auteure nous montre aussi les relations humaines, les fouilles, montre leurs défauts, leurs bons côtés. Amitié, amour, tristesse, impuissance, haine, désarroi, peine, douleur. Néant. Désir, peur.
  Tant de facettes de l'humain qui tourne, jeté, reprit, la 'race' humaine, est quelque chose d'indéchiffrable, il n'y pas de code... seulement certaines choses sont plus fortes que d'autres, que tous, ces choses là peuvent tuer, ... ou sauver.

  Quand on se dit que rien ne pouvait plus arriver, que le thriller est fini, que tout est perdu, moche. Et bien là, la peur commence à prendre place dans un jeu machiavélique, le côté le plus sombre du programme Revived ressort, ce sérum miracle... oui, certes, mais à quel prix ?
  Cette partie m'a fait valsé comme la précédente, cette fois, les enjeux étaient gros, et les révélations encore plus, j’ai bien cru que c'était fini... mais non.


Cat Patrick sait nous prendre par là où ça fait mal, nous faire crier intérieurement, d’injustice, de tout. Nous apaiser, nous faire paniquer, et nous laisser avec une conclusion... pour le meilleur des mondes.
  L'amour l'emporte toujours.


Si ce livre n'est pas un coup de coeur, il est bien plus, tout en étant moins. Vraiment un livre que je conseille, et que je ne suis pas prête d'oublier... un vrai chamboulement.



Petites citations : (Pas vraiment des spoilers, mais ça risque de vous intriguer beaucoup, et de vous faire des idées... Fausses ou non)

"Morte. Elle n'est pas seulement partie, comme mes vrais parents, les sœurs ou les gens de toutes les villes que j'ai du quitter, parce que partir signifie qu'on peut toujours revenir. Contrairement à tout ce qu'on m'a inculpé, on ne revient jamais de la mort"

''J'avais été le jouet d'un maniaque et de sa fille alors que je pensais remplir une mission de premier ordre. Jusqu'où peut aller la folie des Hommes ?"




Petite informations :

Les couvertures VO, dont la première que j'aime tout particulièrement ... elle a quelque chose, vous ne trouvez pas ?

 

L'auteure a écrit un autre roman, aux éditions de La Martinière Jeunesse, Forgotten, livre qui ô combien me tente...



Chaque nuit, la mémoire de Lili Lane s'efface. À son réveil, tout ce qu'il reste est un petit mot, écrit de sa main, lui relatant les événements de sa journée précédente. La vie de cette jeune fille de 16 ans est rythmée grâce à ces petits papiers, par le lycée et par son petit ami dont elle oublie chaque jour le nom.
Lili Lane est hantée par des cauchemars d’un passé qu’elle ne comprend pas et par des visions de l’avenir qui l’effraient. Y aurait-il un lien entre toutes ces visions ?



Quelques mots sur l'auteure :

 Cat Patrick a étudié à l'université de Boston, aux États-Unis, et vit aujourd'hui à Seattle

2 commentaires:

  1. J'espère bien avoir l'occasion de lire Revived et Forgotten =)

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'ai lu Forgotten et j'ai vu Revived dans les rayons mais je ne savais si il était bien donc ... je suis passée à côté. Mais maintenant grâce à ton avis je sais que je dois aller l'acheter car comme forgotten, il est super :)

    RépondreSupprimer