mardi 28 août 2012

Chronique : Jenna Fox, pour toujours (Mary E. Pearson)

Titre VO : The adoration of Jenna Fox
Titre VF : Jenna Fox, pour toujours
Auteure : Mary E Pearson
Pôle Fiction, Poche, 353 pages, 6euros60
Sortie Française : 26 Aout 2010 pour le grand format aux éditions des grandes personnes, et 01 Septembre 2011pour le format Poche


Synopsis :

«J'étais quelqu'un avant. Quelqu'un qui s'appelait Jenna Fox.»

Ainsi reprend la vie de Jenna, 17 ans, amnésique, après un an passé dans le coma. Tant bien que mal, sous la houlette de ses parents, la jeune fille réapprend à être celle qu'elle a toujours été, une enfant adorée, vénérée. Pourtant, très vite, Jenna comprend qu'elle est bien plus que les faits et statistiques qu'on lui fait avaler. Plus que les vidéos qu'on lui fait regarder. Et avec les souvenirs apparaissent des questions, auxquelles personne ne veut répondre... Identité et éthique scientifique sont au coeur de ce roman d'anticipation qui, une révélation après l'autre, devient un thriller haletant...

 

Mon Avis :

Jenna Fox, pour toujours est un livre étrange, ça c'est irrévocable. Au début si étrange que je me suis demandé si je n'allais pas le lâcher à force de m'embrouiller ou de ne pas comprendre la logique de l'histoire. Au début, c'est troublant, vraiment... mais ayant l'habitude de continuer tout les livres, je l'ai fais, et bien heureusement. Car Jenna Fox est peut-être un livre étrange, mais c'est un bon livre, aucun doute là-dessus. 

J'avoue que l'histoire est parfois un peu difficile à comprendre et qu'il résident encore une ou deux petites zones d'ombres, mais on nous explique tout de même tout au long du récit l'Histoire. Ce livre n'a pas a proprement parlé de Date exacte mais je dirais qu'il est futuriste, pas dystopique ou apocalyptique, non, c'est une vision du future. Dans ce future, un gel particulier permettrait de conserver les organes, allant même jusqu'à pouvoir reconstruire un corps entier... Seulement, la pratique est interdite, parce que dans cette ère-ci, le système à instauré un certain nombre de point pour chaque ''organe remplacé, jambe soigné..''. Du coup, vous pouvez vous faire soigner, mais à un certain point. Ce qui veut aussi dire d'une certaine façon que vous pouvez mourir, si vous êtes malades et que vous avez déjà atteint un nombres de point maximal...

C'est une des lignes de ce romans, une ligne qui amène une certes frustration, des protestations, pourquoi ne pourrait-on pas être sauvé, pourquoi nous faudrait-il ce nombre de point ? Cela peut paraitre injuste, et des vies peuvent se faner à cause de ce système, mais il en est ainsi, c'est d'un point de vue, juste, et cela permet de réglementer le monde médical. Nous ne sommes pas vraiment dans le monde que nous connaissons, même s'il y ressemble beaucoup.

En grande ligne de se roman, en dehors de cette révolte contre ce système, il y a une autre grande ligne, principalement celle par qui tout le roman existe. Quand on nous parle dans les livres d'amour, l'amour plus fort que tout... et si on mettait un nom dessus; l'amour des parents envers leurs enfants. De quoi serait capables des parents pour sauver leur enfant, jusqu'où irait-il?

Voilà ce à quoi ça nous amène, les parents démunis, quand il voit la vie de leur progéniture partir lentement, sont prêt à tout, franchir les limites, aller au delà des lois... c'est bien connu.

L'écriture de Mary est ... quelque chose de peu vu pour moi, dans son écriture elle même, c'est simple, fluide,  mais dans sa construction, la forme, c'est là que notre étrange en partie prend forme. Des fois, on à l'impression de lire de la poésie, une chanson, quelque de lyrics, chantant. certains passages sont plus chantant que d'autre, comme les courts en italiques, ceux ci sont des mots, qui s'imbrique les uns dans les autres, et forme un petit bouquet bourré d'émotion, beau, terrible.
  On se brouille parfois dans l'histoire, mais ce n'est qu'un détail, c'est vraiment étrange, même l'histoire, mais c'est plaisant, c'est un étrange qu'on se plait à lire, découvrir, je dirais que Mary à taper haut dans l’originalité sur ce coup là.

Quand à l'histoire elle même et aux personnages... l'histoire mélange histoire d'amour - amour parental, amour fraternel, amour tout court - avec du suspense, un début de thriller, léger, et par delà la douceur du texte par certain moment, sa ligne plate, on entrevoit à quel point tout les dessous peuvent être noirs, dangereux, un vrai mystère nous importe à un moment de l'histoire, a quel point secret se mêlent pour former une corde solide. On essaye d'en découvrir à chaque fois un peu plus.. D'un autre côté, cette histoire, nous montre des choses, la force de l'amour, les revers des sentiments humains, le monde tel qu'il pourrait devenir, d'une certaine façon. Ce récit est aussi touchant, il y a cette petit pointe là..

Jenna est un personnage attachant, au début elle est perdue, et ses réflexions construisent une part du récit, puis, elle apprend, toujours plus. On la voit évoluer, en parallèle de l'ancienne Jenna et de ce qu'on en dit. Ses parents, surtout leurs actes, sont compréhensibles, même s'ils sont à proprement parlé interdits, ils l'ont fait pour leur fille, et on prend part. Ce n'est pas le cas de la grand-mère, elle parait avoir un caractère diffèrent et ne pas aimer Jenna, un peu ronchon, mais c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé, parce que l’histoire nous explique des choses, qui nous touche, et qui explique, en me mettant à la place de cette grand mère, je comprend le déroulement.
  Les amis de Jenna, eux ont tous leurs parts d'étrange, et bizarreries, chacun a un petit secret, au fils du texte on apprend le secret de chacun, et si parfois, ils sont adorables, parfois on ne les comprend plus, et parfois... on compati, parce qu'il montre une part blessé d'eux... (Ethan notamment, j'y pense)
  Seul Dane... au début il attire avec un certain mystère, mais il parvient à devenir repoussant, ce garçon vide, noir. Le seul personnage de toute l'histoire qui m'a dérangé. Et le seul sur lequel plane encore de gris blanc, même s'il y en a d'autre.

Les personnages secondaires accompagne le récit d'une certaine plaisance, car il rajoute de la légèreté ou cette pointe de terrible, qui devient touchant.
  Jenna Fox, pour toujours est une grande preuve d'amour, un livre on ne peut plus original, que je conseille vivement à tous, car il est abordable à nombreux ages!

Petites Citations :

Un petit aperçu de ce que peut être l'écriture de Mary avec des phrases courtes, à chute. 

''Je suis étendue sur mon lit. Regarde le plafond. Claire marche de long en large. Quitte la pièce. Revient. Plaide. Raconte. J'écoute, mais je ne réponds pas. Lily entre, elle aussi. M'observe. Chuchote quelque chose à Claire. S'approche de moi. S'en va. Pour de bon. ''


Petites Informations :

Jenna Fox est le premier tome d'une duologie; le second est disponibles en grand format aux éditions des grandes personnes, les couvertures ci-dessous : (tome 1 et 2 français, grand format)

 

Les couvertures VO :




Quelques mots sur l'auteure :

http://www.babelio.com/users/AVT_Mary-E-Pearson_4517.jpeg  Mary E. Pearson vit à San Diego en Californie, État où elle est née. Elle est l'auteure de cinq romans jeunesses dont "Jenna Fox, pour toujours" est le premier traduit en français.

6 commentaires:

  1. Ta chronique est juste splendide et reprend à merveille mon propre ressentie sur ce livre !
    Moi aussi, ce qui m'avait le plus troublé, c'était l'écriture. Vraiment... Différente. Mais j'avais adoré. :)
    Et puis pour une fois, c'est un tome unique ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, il y a un second tome, mais il peut-être considéré comme se lisant indépendamment vu que c'est une autre ''aventure'' ^^

      Supprimer
    2. Et au passage, ce que tu as fait sur ton visage est splendide ! ♥ Tu te l'ais fait toi même? C'est remarquable et je suis en totale admiration. :)

      Supprimer
    3. Merci :D Oui, je l'ai fais seule ^^ Quatre tubes de peinture, un pinceau, un livre, un appareil photo et hop ! :D

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Pour reprendre la couverture de poche (l'edition que j'ai) :)

      Supprimer