vendredi 31 août 2012

Chronqiue : Le livre perdu des sortilèges (Deborah Harkness)


Titre VO : A Discovery Of Witches
Titre VF : Le livre perdu des Sortilèges
Auteure : Deborah Harkness
Poche - le livre de poche - 831 pages - 8euros60
Grand Format - Orbit - 528 pages - 19 euros50 
Sortie française : 2 Mai 2012 pour l'édition du livre de poche, et 4 Mai 2011 pour l'édition grand format chez Orbit.



Synopsis :

 Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Mon Avis :

Je viens à peine de finir ce livre et j'en suis encore toute retournée.

Je n’ai pas de mots exacts pour dire à quel point ce livre est incroyable : pas de doutes, pour moi c'est un énorme coup de cœur, j'irais même jusqu'à dire que c'est un coup de foudre.  Selon Publishers Weekly,  c'est un livre vibrant d'émotions, ce que je confirme amplement, chaque page frissonne tant le livre contient une kyrielle d’émotions, de sensations qui nous traversent de part en part, on se perd et se délecte de ses émotions toutes différentes qui nous font vivre le récit avec une force incroyable.

 Quand j'ai commencé ce roman, je n'étais pas emballé, je me suis dit que j'allais m'ennuyer ferme, que ces 800 pages et quelques allaient être un supplice, en effet, l'introduction est longue, bien que riche, mais après... ce sont en fait 800 pages de pur plaisir littéraire. Ce livre m'a fait ressentir des choses que je n'avais pas ressenti pour un livre depuis... eh bien, c'est tout nouveau en fait, ce livre est tout simplement unique. Il est magnétisant, ensorcelant, hypnotisant, une fois dedans impossible d'y sortir. Il est tant à la fois, c'est un livre, une histoire, un récit et en même tant des fois, j'ai eu l'impression qu'il était bien plus, magique, envoutant. Ce livre m'a bouleversé d'une certaine façon.
 Deborah Harkness est une maitresse dans l'art, dans un autre contexte, je dirais que c'est une sorcière et qu'elle a ensorcelé ce livre, mais maintenant, je vous dis qu'elle a un incroyable talent, un talent fou, que je n'avais pas encore rencontré.

Ce livre dont m'a donné l'impression d'être à part, comme un manuscrit perdu, dont aucun livre ne pourrait ressembler. Peut-être est-ce du fait de la plus encore incroyable écriture de l'auteure, car c'est sous sa plume que j’ai succombé à son histoire... 
Cette plume magique, qui est extrêmement recherchée et riche, le livre est une véritable œuvre en lui-même, je le dis c'est vraiment une œuvre littéraire qui vaut bien des détours. Les mots s’alignent, malgré la longueur du récit, qui est, il faut le dire vraiment long, on est happé, et parfois, les pages passent d'elle-même, incroyablement vite, c'est un livre qu'on gobe. Si le récit s'allonge, il ne manque de rien, tout y est, intrigue et compagnie, ce livre pourrait être divisé en plusieurs partie (Angleterre//France//Amérique) qui s'enchainent, et dans chacune, la situation évolue. Je ne peux rien dire franchement de l’histoire, car ce serait de toute façon dévoiler l'un des innombrables secrets qui constituent ce roman, fait aussi de rebondissements, tous plus révélateurs, ravageurs, abracadabrants et vitals, les uns que les autres.
 L’histoire mêle diffèrent pays et nations, différente cultures et croyances, avec des sciences, et tout ce dont peut se constituer l’Histoire avec un grand H. Ce qui donne au récit l'impression qu'il est à la fois ancré dans le passé comme il est plongé dans le présent. A travers trois sortes de créatures Vampires, Sorcières et Démons, on découvre une histoire plus que bien ficelée, si bien qu'on pourrait pratiquement croire que ce n'est pas un roman, mais bien la réalité. Chaque détail de ce roman est important, même si à la première analyse, il parait insignifiant, il revient plus tard, pour former une grand image bien nette, comme une énigme avec de multiples morceaux, ceci finissent par bien s'imbriquer les uns dans les autres et nous révélé le fin mot.

 C'est aussi une histoire d'amour un peu hors du commun qui se joue, une histoire d'amour interdite, sous peine de grave punitions, et pourtant, c'est bien connu, l'amour est prêt à tout pour être vécu... Cette amour et à la fois doux, tendre, par les traits des personnages, et aussi passionné et enflammé. Le danger, ici, lui ne faiblit jamais, si on le contourne, le frôle, si on arrive parfois, mais pas toujours à passer outre, il est fort, très fort, et immense. Tant de choses se liguent contre, et tant d'autre comme un soupir de soulagement, viennent pour resserrer les liens du côté de Diana. Car c'est de Diana Bishop, cette sorcière qui se voile la face, et d'un fameux manuscrit dont il est question. Concernant ce manuscrit, celui-ci est peu présent en termes de matière dans le livre, sa présence est rare et pourtant, tout au long du récit, il semble planer aux dessus des têtes des personnages, menace et délivrance, il est à la fois omniprésent et absent.

 On ressent la magie de ce manuscrit comme le ressent Diana, notre sorcière, qui au départ m'a donné beaucoup de mal pour s'attacher à elle, vraiment, pourtant, à la fin, j'ai eu du mal, cette fois, à la quitter, je ne voulais pas l'abandonner jusqu'au tome suivant. Diana se révèle un peu plus à chaque chapitre et à la fin, c'est une femme forte, une lionne, mais on sait qu'il y a une part d'elle tendre, touchante,  avec un courage incroyable malgré ses déboires avec la magie. On découvre un peu plus aussi Matthew au fil du récit, ce Vampire généticien, et il s’avère comme Diana, bien qu'au début plus intriguant. Un grand roc dur et dangereux avec un amour incroyable. Ces deux personnages sont attachants, et touchants, on les aime, pour un demi-milliard de raison : pour leurs actes, leurs paroles, ou pour les fois où ils se taisent, voilà tout. Au fil de l’histoire bon nombre d'autre personnages viennent se mêler, les méchants ont des vices bien particuliers, et certain sont vraiment... méchants, mauvais.
Quant aux autres... et bien chaque personnages découverts est à part, et constituent une part de l'histoire tout en étant un pilier sur lequel se laisser aller, ou se soutenir par moment. Ils sont nombreux, et je dirais que ce que je retiens le plus sont les deux tantes de Sarah, qui donne au récit des moments où l'on peut sourire devant leurs comportements de bonne sorcières américaines, vivant dans une ferme vivante (réellement!) Hamish qui a un côté un peu différent tout comme Marcus. Ysabeau est un grand personnage, fort et plein de révélations, et un soutien inattendu.

Tant de personnages, tant de méli-mélo à découvrir dans ce livre, et tant de choses merveilleuses dont je ne peux parler sous peine de gâcher ce roman, il est simplement à lire, sans modération, tout en se délectant du pouvoir inimaginable qu'il peut exercer sur le lecteur, en le happant dans une histoire que je suis long d'oublier de-ci peu.

  Ce livre pourtant est susceptible de déplaire, car les gouts de chacun varie, principalement, beaucoup choisiront de l'abandonner au début, ce début long, et je les encouragent à continuer, car il en vaut - largement- la peine, quitte à peut-être moins aimer, mais c'est un livre qu'il ne faut rater, pour tant de choses citées au-dessus et tant d'autres que je n'ai pas dites. Aussi je suis sûr que ce sera un coup de cœur pour beaucoup d'autres qui ne l’ont pas encore découvert ! Pour moi, il reste incroyable, et j'espère que le second tome sera autant à la hauteur, sous la plume incroyable d’une auteure à retenir, et à lire, car c'est une écriture si riche et ensorcelante, qu'il faut au moins y jeter un coup d'œil.








Petites citations :

''Celui qui ne peut plus s'émerveiller ne vaut pas mieux qu'un mort.''

''Je ne meurs ni ne vis ni ne guérit, et si grand soit mon mal, je ne le sens point, car je ne suis point séparé de son amour. Je ne sais si je le gagnerais jamais, car en elle est toute la grâce qui peut m'élever ou m'abaisser.''

''Vous dites que vous m'aimez depuis que vous vous êtes retenue de me donner un coup de rame. Mais je vous aime depuis plus longtemps encore. ''

''Elle écartera les pierres de mon tombeau et me donnera les ailes d'une colombe afin que je puisse voler avec elle au firmament pour y vivre éternellement dans le repos.''


Petites informations :

Un site français est dédiaé au livre ici ou vous pouvez retrouvez l'univers et bien d'autre chose encore, notamment  un extrait du livre, une biographie complète de l'auteure et un interview , les différentes éditions étrangères et leurs couvertures...

Vous pouvez aussi visionner une mini bande annonce du livre sur ce lien

Et visitez le site des éditions Orbit, et du livre de poche

Le tome deux sort en France en grand format (chez les éditions Orbit) bientôt, le 13 Septembre, le couverture ci dessous :

http://storage.canalblog.com/38/98/712462/75940874.jpg

Quelques mots sur l'auteure :

http://www.octaviabooks.com/files/octaviabooks/Deborah_Harkness_credit_Marion_Ettlinger-1.jpg Deborah Harkness est professeur à l'université de Californie du Sud. Spécialiste de l'histoire des sciences et de la magie en Europe du XVIème au XVIIIème siècle, elle a publié deux essaie très remarqués avant de se lancer dans l'écriture de romans. Elle tient également un blog sur le vin qui a été plusieurs fois primé. Vendu dans une quarantaine de pays, best-seller international salué par la critique, Le livre perdu des sortilèges est son premier roman.

2 commentaires:

  1. Haaaaaa mais elle est carrément terrible ta chronique ! Et magnifique, vraiment. Tu écris splendidement bien. ♥
    Mais c'est incroyable ce qu'elle peut donner envie ! Comment ne pas craquer à présent? Tout m'intrigue dans ce livre, et tu pousses ma curiosité dans ses derniers retranchements là.
    Il va finir dans ma Pal, c'est obligé.
    En tout cas merci pour cette chronique, qui je me répète, est vraiment très belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Je dois dire que si c'est une belle chronique, c'est que le livre est encore meilleur ♥ !
      (oui, je suis tentatrice, mais je n'en reviens toujours pas à quel point j’ai aimé ce livre)Même si certain peuvent ne pas aimer, il y a des points sur lesquels ont ne peux rechigner dans ce livre!

      Supprimer