mardi 18 septembre 2012

Chronique : L'heure de l'ange (Anne Rice)



Titre VO : the songs of the seraphim
Titre VF : L'heure de l'ange
Auteure : Anne Rice
Traducteur : Pascal Loubet
Michel Lafon- Grand Format- 267 pages - 18 euro
Sortie Française : 18 Février 2012

Synopsis :

Lucky, Toby ou encore Tommy… son nom importe peu. L’important, c’est sa discrétion, son professionnalisme, sa compétence à exécuter froidement les cibles qu’on lui désigne. Après un contrat particulièrement éprouvant, Lucky est abordé par un mystérieux inconnu, un certain Malchiah. Ce Malchiah sait tout de lui, dispose de pouvoirs stupéfiants, et prétend être son ange gardien. Il lui offre de racheter ses crimes en sauvant des vies plutôt que de les prendre, et d’aider une famille juive au Moyen Âge accusée de meurtres rituels.
Est-ce un ange, un rêve ou un cauchemar ?

Mon Avis :

Je dois dire avant tout que j'en reviens un peu déçu de ce livre.. Je m'attendais à autre chose, quoi je ne sais pas bien, mais vraiment quelque chose de diffèrent. C'est une déception donc, pourtant j’ai quand même des choses à dire, à remarquer, et des bons points tout de même, ce livre n'est pas une catastrophe loin de là. 

Tout d'abord je n'ai rien à redire quand à l'écriture d'Anne Rice, qui nous plonge cependant dans quelque chose de très narratif, dans ce livre là, peu de dialogue pourtant, L'auteure écrit bien, mène sous une bonne forme, son écriture n'est pas simple, tout en n'était pas non plus complexe, bien qu'elle est alourdie par tout le sens qui y est accordé à la religion, bien présente, dirons-nous.

Au début j'ai eu du mal, après cela c'est un peu arrangé, même s'il y a eu d'autre moment ou j’ai encore eu du mal à continuer, sans doute que si je ne m'étais pas imposé de finir ce livre absolument, il aurait trainé, et pas qu'un peu, je l'aurais même abandonné, mais, heureusement je ne l’ai pas fait, ça reste une découverte dans le genre, dans l'auteure aussi, cultisime, et si je ne compte peut-être pas lire la suite de ce roman-ci j'aimerai tout de même voir ce que peut donner le célèbre entretient avec un vampire ou autre histoire vampirique d'Anne Rice, bien connues.

Tout au long du récit, notamment j’ai noté des choses... que je n'ai tout bonnement pas compris. Alors où c'est moi qui ais lu très mal ou alors, il manquait vraiment des explications. Parce qu'il y a des passages qui n'était pas ''expliqués'' ou des choses que je ne pouvais pas comprendre, donc des mystères, tout bonnement, aussi, j'ai noté que beaucoup de choses se contredisaient, en gros, des fois je ne savais plus si Toby était croyant ou non, enfin, une fois une chose était blanche,e t l'autre fois noir, du coup, je voyais gris.

Question personnage, je n'ai pas détesté Toby, mais il a manqué de quelque chose, pour moi. Cependant il peut plaire au fan de Anne Rice, à ce que j’ai comprit il suit quand même les caractéristiques de ces personnages, pour moi il manquera toujours quelque chose, seulement ce n'est pas un mauvais personnage, et dans un genre défini, il peut être aimé par plus d'un. Quand aux autres, si là encore il manque quelque choses pour moi, ils ne sont pas à laisser de côté chacun exprime quelque chose. Côté ange... et bien le seul connu, j'ai trouvé qu'il ne s'expliquait pas trop... et oui, il manque énormément d'explications comme je l'ai déjà dit, et beaucoup de question restent sans réponse, du coup.. je reste un peu dubitative, avec l'impression d'être passé un peu vite sur ce récit, bien que j'en retienne des choses.

Bien que laborieux, ce n'en reste pas qu'il y a de bonnes histoires, partagé en deux sans l'être... on pourrait croire, mais la façon dont Anne Rice a emboité son récit, l'a formé, je trouve ça vraiment intéressant et c'est un des bons points qui m'ont ravie, original, j’ai beaucoup aimé ceci, cette agencement, comment un bloc s'est fondu dans un autre. La fin est ce que j’ai trouvé le mieux. Elle nous ramène dans le présent tout en nous laissant avec une part de passé à ne pas oublier; cette fin tourne tout le récit en morale, et les quatre dernières lignes m'ont surprise, bien étonné je dois avouer, et j'en ai souris, c'est ce qui a le plus éveillé ma curiosité et mon intérêt. Je ne sais que dire ce cette fin, et cette phrase que j'ai adoré.

Donc, le récit se construit ainsi avec trois phase, deux grandes : Présent (avec cependant un Flashback assez long) Passé (Bienvenue au moyen âge) et la petite fin qui nous remet dans le passé.

 L’histoire elle même est bien trouvé, seulement je pense qu'elle manque d’étoffe. Dans le présent on découvre Toby, sa vie pas si facile, tout ce qu'il a été tout ce qu'il est devenu, comment en est-il devenu le tueur à l'aiguille, redoutable tueur à gage. Puis entre temps un ange nous tombe du ciel, comme ça, et paf; le Passé. On se retrouve à l'époque médiévale, et au début j'ai été perdue, mais apres un petit Flashback assez long (encore un) on s'intéresse vraiment à l'histoire, qui n'est pas dénudé de sens. Et la fin, je vous en ai déjà parlé, pour moi le meilleur.
 L’histoire est aussi chargé de religions, de citations, enfin, voilà, il faut le savoir, moi, n'étant pas trop porté sur la chose, c'était un peu dur à des moments, je n'ai rien contre l'étude des textes religieux, mais là c'était la vie de certain gens dedans cette atmosphère, comment, etc, si d'un point de vue histoire ça avait un intérêt, d'un autre.. et bien ce n'était pas trop ça, du moins, pour moi.


Ce livre à été en lecture commune avec Emilie, voilà son petit avis sur le livre, qu'elle a sans doute plus aimé que moi ! :

"J'ai bien aimé ce roman même s'il m'a fallu un peu de temps pour me plonger dans le roman. Une fois que ça a été fait je me suis très vite attachée a l'histoire et aux personnages. Je recommande cette lecture car ça a étais un plaisir de le lire et je dois bien avouer que c'est encore un Rice que j'ai aimé. Cette auteure me plait toujours autant depuis son tout premier roman. J’espère qu'il plaira aux autres lecteurs.
Bonne lecture."

Petite Citation :

"Nous ne devrions jamais avoirs honte de nos larmes, car c'est une pluie qui disperse la poussière qui recouvre nos cœurs endurcis." Dickens (de grandes espérances) 

Petites informations :

L'heure de l'ange a une suite publié en 2011 chez Michel Lafon, L'épreuve de l'ange


Il existe aussi une version poche aux éditions j'ai lu de l'heure de l'ange :

Quelque mots sur l'auteure :

 Anne Rice, de son vrai nom Howard Allen O'Brien, née le 4 octobre 1941, est un écrivain américain, auteur de romans fantastiques, nouvelles érotiques et de livres à thèmes religieux. Actuellement la vente de ses livres est proche de 100 millions d'exemplaires, ce qui fait d'elle un des auteurs les plus lus des temps modernes

Plus d'informations sur l'auteure elle même et sur la longue, longue liste de ses livres ici 


1 commentaire:

  1. Coucou,
    Je viens de découvrir ton blog et je le trouve très chouette! J'aime beaucoup tes photos!
    Sinon, j'aimerai beaucoup découvrir cette auteure, mais je ne sais pas par quel roman commencer...
    =)

    RépondreSupprimer