samedi 20 avril 2013

Chronique : Uglies (Scott Westerfeld)

http://2.bp.blogspot.com/-N31ffaV_SPc/Tb5wu5yIg4I/AAAAAAAAARA/ZNCe4kpkKkI/s1600/uglies.jpg 
Titre VO : Uglies
Titre VF : Uglies
Auteur : Scott Westerfeld
Traducteur : Guillaume Fournier 
Format Moyen - 432 pages - 13euros50 - Pocket jeunesse
Sortie Française : 11 Janvier 2007






Synopsis : 

Dans le monde de l'extrême beauté les gens normaux sont en danger.
Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser...
Mais la veille de son anniver­saire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation.
Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succombera la perfection ?


 Mon avis :

J'ai commencé ce roman un peu septique.. parce que j'avais déjà lu des écrits de Scott Westerfeld, et je ne savais pas si j'aimais ou non, parce que j'en ai lu il y a longtemps, je n'avais pas trés accroché.. mais Uglies... c'est tout autre chose.. c'est un presque coup de coeur pour moi ! une petite merveille à dévorer... c'est trés loin de ce à quoi je m'attendais et j'ai hâte de dévorer la suite !

C'est une dystopie en bon et du forme, puissante, qui nous effraye sur la réalité de demain, sur les extrêmes possibles, et qui nous renseigne sur les différentes facettes humaines. 
Le principe de jouer sur la beauté, même si celle-ci est relative, dans le monde réel (hors livre) est un principe original, je ne crois pas avoir lu d'autre livre, personnellement jouant sur ça, mais c'est très intérressant, je trouve. Aux premiers abords ça parait simple comme système. Jusqu'à 16 ans, vous vivez en croyant que vous êtes moches, que votre vie commence après cette âge, age ou vous subissez une opération chirurgicale pour devenir ''beau'', vous allez à Prettiyville, là où tout le monde est heureux, beau, etc. Bref, vous comprenezl’essentiel. Rien de bien dur, ni exeptionel. 


 Mais tout n'est pas aussi simple que les apparences le font croire. C'est bien connu, dans chaque système, il y a des failles, des opposants, rebelles, résistants. Qui se battent contre la dure ''dictature'' qu'il leur est imposé, ici j'irai jusqu’à dire que c'est une dictature par la beauté. Il y a des secrets, des morceaux noirs dans cette bulle en apprence immaculé, et nous les découvrant, en découvrant ce monde qui est complexe, mais c'est un tel plaisir de le découvrir, il n'est pas comme celui que nous connaissons, il fait se rencontrer des extrêmes, il nous fait découvrir des rudiments de nous même, par dessus une merveilleuse histoire comme on les aime tous, mais aussi par dessus un combat qui est mené durant tout le livre. Un combat pour la vérité, pour le monde. Qui nous montre encore une fois que la beauté est relative. La beauté nous est montré autrement, c'est vraiment interressant, ce point de vue, ou les personnes que nous trouvions belles, sont montrés comme moches, sans une seule hésitation. 
 La technologie a pris place sur le monde, et a remplacé certaines valeurs, dans un monde qu'on pourrait dire futuriste.

Plus on avance dans le livre, plus on apprends à connaitre nos héros, plus on les aimes. Là je veux parler de Tally et David. Ce sont deux héros simples, sans rien, ils sont brute, sans apparence, sans masque, sans autres accesoirs. Nous n'avons que leurs personnalités, leurs sentiments. C'est un plaisir de découvrir les rebelles, bien qu'on écarquilles les yeux devant leurs conditions de vies, misent en opposition devant le ''monde'' des pretties. 
   Ces héros nous bouleverse, nous chamboules. C'est comme ça qu'on les aime
   Et je crois que je me suis énormément attachés aux deux principaux, surtout à David. 

D'un côté, ce livre vous renverse aussi, par l'enchainement de complications, renversements, révelations qui éclatent et rendent l'histoire d'un compliqué et d'une force incroyable. Pour moi, du moins, je ne sais pas, mais j'ai adoré ce livre, vraiment. Si pour certain il pourra paraître bon, mais simple, pour moi, il est excellent. Il nous frustre en même temps, et on sens monter une rage en nous, aux vues des injustices, et des retournements de situations dans l'histoire qui la chamboule et empeche un Happy end pour une suite complexe encore et prometteuse! encore meilleure? 

L'écriture de Scott Westerfield... je n'en avait pas encore parlé, et bien, elle est simple, mais comme il faut, elle fait passer l'histoire comme de l'eau, fluide dans nos esprit. 
Pour moi un excellent roman, que je conseille si vous aimez les dystopie, en voilà une qui vous raviera peut-être  

   


 

Petites citations :

" Tout est tellement immense, murmura Tally.
- C'est une chose que l'on ne voit pas de l'intérieur, dis Shay. A quel point la ville est minuscule, et a quel point elle peut nous empêcher de voir plus grand."




Petites informations : 


 Voici les couvertures françaises des prochains tomes de la saga Uglies : (j'aime bien leurs coodinances, et pas celles des VO, donc je ne les mettrais pas ;)

http://1.bp.blogspot.com/_Kk-YHZmfjwY/SmAzl3-v2VI/AAAAAAAAEOo/9WTMmAWC8nU/s400/uglies1.jpg
http://nevertwhere.blogspot.fr/2009/07/uglies-scott-westerfeld.html


 Je vous invite à aller voir plus de couverture sur Booknode, il y en a des jolies dans d'autres pays, je trouve  

 Il existe un manga en rapport à la série, mais uniquement en Anglais. 

Scott Westerfeld est l'auteur de nombreux romans, dont : 
La trilogie - Léviathant
La trilogie - Midnighters
La saga - Uglies
La duologie - Peeps 
La duologie - succesion   
etc...

Il a reçu quelques prix : 

Grand Prix de l'Imaginaire pour Uglies en 2008
Prix Ado-Lisant pour Uglies en 2009
Prix Locus du meilleur roman pour jeunes adultes pour Léviathan en 2010


Quelques mots sur l'auteur :

  Scott Westerfeld, né le 5 mai 1963 à Dallas au Texas, est un écrivain de science-fiction américain s'étant notamment illustré dans le sous genre de le space opera. Ses écrits sont très inspirés du panthéon de la SF, dont il fait aujourd'hui partie. Son style mystérieux et son humour décalé ont fait le tour de la planète et ont conquis des millions de lecteurs.

6 commentaires:

  1. J'ai adoré le premier tome ! Mais malheureusement pas du tout accroché au deuxième, et j'ai abandonné la série... je n'arrivais pas à me "remettre dans le bain"... mais, bon, le 1er tome est vraiment extra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmm.. c'est dommage, je verrais bien au 2éme tome, j'espère ne pas être déçu, le premier est tellement prometteur!

      Supprimer
  2. La série me tente pas mal et ton avis n'arrange rien ! Tu as l'air vraiment enthousiaste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'encourager pour ce livre ;)

      Supprimer
  3. Je l'ai lu et j'ai vraiment adoré, j'ai aussi fait une chronique dessus, mais la présentation de ton article et les arguments que tu utilises me laissent sans voix :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, c'est gentil et ça me fais plaisir ! :)

      Supprimer