dimanche 28 juillet 2013

Le baiser du vampire, les Vampires de Manhattan (Melissa de la Cruz)



 
Titre VO : The Van Alen Legacy
Titre VF : Le baiser du Vampire
(Appartenant à la série française des Vampires de Manhattan)
Auteure : Mélissa de la Cruz
Traducteur : Valérie le Plouhinec 
Grand format - 409 pages - 13euro50 -Ablin michel, collection Wiz
Sortie Française : 4 novembre 2009

Synopsis :

Loin de Jack, traquée par les sang-d'argent, Theodora se réfugie dans un hôtel particulier à Paris. Dans b capitale la plus fashion du monde vit la seule vampire qui puisse l'aider : b très puissante Isabelle d'Orléans. Theodora se rend au bal des mille et une nuits dans l'espoir de la rencontrer. Mais le vertige s'empare d'elle, son coeur s'emballe : Jack est là, devant elle, plus attirant que jamais. Que fait-il à Paris ? Est-il venu l'aider ou la perdre une fois encore ?

Mon avis :

Bon, la dernière fois que j'ai lu un tome des Vampires de Manhattan, c'était il y a presque deux ans. Donc il s'est écoulé un sacré bout de temps pour moi, entre le tome 3 et le tome 4, cependant.. je dois dire que j'ai autant aimé.. j'avais oublié à quel point j'adorais cette série. Et je pense attendre un peu moins pour lire le cinquième tome!

  Plus que dans les trois premiers tomes, j'ai trouvé l'univers encore plus riche. Autant par le changement de décor, de personnages, d'univers, d'importance, on tourne entre trois des personnages principaux, tout au long du roman, les trois éparpillés dans le monde, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent au même point.
   Ces trois points de vue sont intéressants à suivre. Si j'avais du mal à me rappeler de l'histoire, elle a fini par couler de source. On est loin du lycée qu'on avait connu auparavant, mais proche de Rio, des évènements déclencheurs. Baigné entre New york, Rio, Paris... belles références pour la mode, belles villes.. Belle histoire.

  Théodora.. je n'arrive toujours pas vraiment m'accrocher à elle, je ne sais pas pourquoi, pourtant c'est un personnage qu'on aime.. peut être est-ce son entêtement. ça m'a légèrement énervée.. les choix dans ce tome sont cruciales, c'est vrai.. alors ça l'excuse. 
     Quand à Bliss.. c'est un personnage que j'aime tout particulièrement.. il y a quelque chose en elle.. pourtant tant de choses pèsent sur ses épaules, ce qui pourrait la rendre noire, mais.. d'une certaine façon, non. Elle réussit à trouver la force.. là où pourtant, on aurait pu croire, que c’était déjà trop tard.
      Mimi.. je dois avouer qu'au début des romans, je ne l'aimais pas beaucoup, mais.. c'est devenu une héroïne pour laquelle j'ai ressentie de la compassion, chose que j'aurais pas imaginer durant les trois premiers tomes.


  En bref.. que des surprises, j'ai l'impression de redécouvrir cet univers enchanteur, des rebondissements, ce roman est tellement complet en tellement de choses. Déjà, j'adore l'écriture de Melissa de la Cruz, elle n'a rien de particulier, vraiment.. mais je la trouve bonne, elle nous emporte volontiers dans le récit, facilement.
  Mais, ce que j'ai vraiment aimé, c'est ce que son écriture comportait, tant de choses, les personnages, mais l'histoire que l'auteure a su créer, façonner. Avec son histoire des Vampires, les Vampires sont des anges déchus; démons, elle a mêlé tout une légende, un mythe, une histoire, dans son roman, est franchement, j’adhère a 100% parce que c'est très bien trouvé, très bien tourné. Juste génial.  Elle met tant de pouvoirs entre les mains des personnages, qui ont tous des rôles importants, ce qui fait qu'à des moments.. c'est juste Wouah.  Notamment la fin du roman.

  Tout au long, on savait que ça finirait par quelque chose de gros, où du moins d'important, de terrible, mais je ne m'attendais pas vraiment à ça. Et c'était dans un timming parfait. Quand j'ai découvert cette série, je pensais que ce tome, était le dernier... ils en reste encore, cependant, ce livre, aurait pu être un gros boum, en lui même. C'est toujours dingue, comme la mythologie est mise au service de l’histoire.. et comment tout commence à se reformer, dans les vie passées, etc.. mais il reste beaucoup encore à apprendre.

 Donc, ce roman ma transporté dans un univers riche, où j'ai adoré me plonger, et tourbillonner dans des dizaines de sensations, et voltiger d'événements à rebondissements, de secrets révélés à chutes. Vraiment, c'est peut être le roman que j'ai le plus aimé des quatre, je veux encore redécouvrir ce monde, que je conseille, car il est vraiment très intéressant.



Petites informations :

Les couvertures françaises des 7 tomes totaux de la série : (que je trouve vraiment magnifique, pour ma part)
Tous sortis en france.


Il existe un hors série, Bloody valentine, concernant les histoires d'amours entre les personnages, au cours de la série, en voici la couverture :
L’auteure a écrit aussi d'autre romans, pour la jeunesse, comme les filles au pairs, comprenant 4 tomes chez Albin Michelle pacte des loups, qui paraitra prochainement chez Albin Michel, Les sorcières de North Hampton, paru chez Orbit, et un dernier livre, pas encore paru/traduit en français, Frozen, qui paraitra dans l'année aux Etats Unis.

Quelques mots sur l'auteure :  

 Melissa de la Cruz, née le 7 juillet 1971 à Manille, aux Philippines, est une auteur américaine de romans pour adolescents.Elle a déménagé en 1985 à San Francisco. Là, elle a suivi des études à l’institut du Sacré-Cœur. Elle déménage une seconde fois à New York. Elle reçoit son diplôme en anglais et en histoire de l’art à l’université de Columbia. Après, elle travaille comme informaticienne. Elle écrit son premier livre à 22 ans mais il ne sera pas publié. En 1997, elle écrit pour des magazines comme New York Press et Marie Claire. En 2001, elle publie son premier livre, Cat’s Meow. En 2003, elle déménage pour Los Angeles. Un an plus tard, Melissa écrit son premier roman pour adolescents, The Au Pairs. En 2010, elle vit toujours à Los Angeles avec son mari.

jeudi 11 juillet 2013

Chronique : 9 Contes de Grimm ( Jacob et Wilhelm Grimm)



Titre : 9 contes de Grimm
Auteurs : Jacob et Wilhelm Grimm
Traducteur : Armal Guerne
Paru pour la première fois aux éditions Flammarion en 1967
Castor poche, flammarion, (aucune idée du prix), 132 pages




Sommaire :

1- La belle au bois Dormant
2- Les trois fileuses
3- Blanche-Neige
4- Tom pouce
5- Cendrillon
6- Les sept corbeaux
7- Le petit chaperon rouge
8- Neigeblanche et Roserouge
9- Le pêcheur et la femme

Adorant les contes, légendes, mythes... etc. C'est avec plaisir que je redécouvre, ou découvre des contes des frères Grimm ! A chaque conte sa morale... cependant.. je ne pourrais pas vous dire la morale de toutes... ou j'aurai trop peur de me tromper ! hormis celle du chaperon rouge, que j'ai étudié, où il est question de '' Ne faites jamais confiance aux hommes, inconnu...'' et écoutez votre mère surtout !

Avis pas contes :

La belle au bois Dormant :

Rien de nouveau pour ce conte là, un simple conte de princesse, avec des fées, une malédiction... et un prince bien entendu !
Ma mémoire avait juste du flanché sur le surnom d'Aurore : Fleur d'épine, ah bon?  Toujours ça à savoir!



Les trois fileuses :

Il me semble avoir déjà entendu cette histoire... et franchement, je ne m'en souvenais pas très bien, mais la fin m'a fait rire ! Ces trois vieille femmes et le prince m'ont bien fait sourire, et la mère de la future princesse et comme certaine mère dans les contes... agaçante!



Blanche-Neige :

Bon... vu, revu, et re-re-re vu ! Blanche neige, le grand classique incontournable ! Mais là une version que j'ai moins connu, bien que je m'en rappelle, celle du lacet, puis du peigne, puis de la pomme a deux faces colorés. C'est toujours plaisant de lire ce conte, les nains sont toujours adorable, la marâtre toujours aussi mauvais... La fin m'a encore fait rire, tout simplement parce que ce n'est pas d'un baiser que Blanche-neige se réveille, mais parce que le prince fait tomber le cercueil, du coup blanche-neige recrache le morceau de pomme coincé dans sa gorge !  Et bim, coup de foudre !



Tom Pouce :

Je me souvenais mal de cette histoire ci.. c'est une petite histoire fort sympathique d'un petit garçon aussi petit qu'un pouce, désiré comme cela par ces parents, mais... aussi intelligent, et utile, même plus encore que les gens normaux ! Tom qui voulait vivre d'aventure... vas être bien servit ! à trop vouloir...


Cendrillon :

Il existe de nombreuse version de Cendrillon, celle là encore bien que classique, certain détails m'avait échappés ! comme les robes qui tombent de l'arbre, ce fameux arbre.. et ces fameux oiseaux! Joli conte,que je me suis plu à lire, et la fin bien que cruel.. est juste. (remarque, les deux méchantes sœur qui se coupe un orteil et un talon, sanglant tout ça..)



Les sept corbeaux :

Avec la maison (ou la colline) de verre, ça m'a fait pensé a des histoire de fée.. c'est une histoire charmante, mignonne... entre des frères et leur sœur.  adorable,bien que la sœur ai du se couper un doigt.. pour sauver ses frères. La lune, le soleil et les étoiles sont une bien belle métaphore par contre!




Le petit chaperon rouge :

Rien de nouveau, histoire classique,je ne me souvenais pas que le loup ai eut le ventre remplis de pierre par le chasseur avant de mourir et qu'il y ai eut une double fin, avec un autre loup.. qui finit noyé. Comme quoi, faut aussi faire attention a ces dames..



Neigeblanche et Roserouge :

Sans doute mon conte préféré des neuf ! je ne le connaissais absolument pas, mais j'ai été ravie de le découvrir! Au début, deux petites filles et deux rosiers, deux adorables gamines, si douce et gentilles... et un ours, bienfaiteur. à cela se mêle un nain grognon, et sa fichue barbe... Mais enfin, tout fini bien dans le meilleur des mondes.



Le pêcheur et la femme :

Avarice, oh avarice... L'exemple même .. de toujours en vouloir trop. Et de ne pas se contenter de ce qu'on as, je ne connaissais pas ce conte, mais je l'ai bien aimé. Le pêcheur était un peu naïf, et la femme... agaçante à souhait. Jamais contente, il lui en fallait toujours trop... elle ne s'était même pas rendu compte qu'en ayant rien, à la base, elle avait déjà tout.


Voilà.. il me reste encore plein de conte à découvrir, mais j'ai déjà largement apprécié ceux-là!


Jacob et Wilhelm Grimm :

Les auteurs sont nés respectivement en 1785 et 1786, dans la petite ville provinciale de Cassel, en Allemagne, où ils menèrent pendant plus de vingt ans la restauration du passé littéraire du pays. Ils estimaient que les œuvres majeures de leur vie étaient la Grammaire Allemande et le Dictionnaire Allemand.
La publication, en 1812, de leur recueil de Contes fut pourtant, au-delà d'une réussite littéraire et artistique, un sucés populaire immédiat. Et s'il faut d'abord considérer les frères Grimm comme des chercheurs et des linguistes, ils ne se sont néanmoins pas séparable du romantisme Allemand, mouvement qui a su  révéler ce qui se tient entre les fabuleux et le vécu, entre la poèsie, le rêve et la science. Les romantiques expriment par la littérature les pouvoirs cachés des contes traditionnels. Restant fidèles à l'esprit même du conte, les frèresGrimm on réuni plus de deux cent contes et légendes, receueillant l'héritage de la vaste production du Moyen Age germanique.
Des deux frères Grimm, Wilhelm meurt le premier en 1859, et Jacob le suit en 1863.